La pollinisation

 

La pollinisation désigne la fécondation indispensable à la reproduction sexuée des plantes à fleurs. Elle correspond au transport des grains de pollen produits par les organes mâles de la plante (anthères) vers les organes femelles (stigmates). 80% des espèces végétales ont besoin d'étre pollénisées par des insectes pour leur reproduction. On estime que l'abeille visite 5 millions de fleurs pour réaliser 1 seul kg de miel, action qui permet de féconder la plante leur de son passage. Donc 80% des végétaux sont pollénisées par les seules abeilles.

 

L’abeille peut visiter 250 fleurs en… une heure ! 

Une abeille peut stocker sur une seule de ses pattes postérieures 500 000 grains de pollen et visiter en une seule heure 250 fleurs : c’est dire à quel point elle joue un rôle majeur dans la pollinisation ! Ainsi, sur les 100 espèces de plantes alimentaires les plus cultivées dans le monde, 71 seraient pollinisées uniquement par les abeilles, dont les abeilles sauvages qui, à la différence de leurs soeurs domestiques, sont des insectes solitaires.

 

Les populations de pollinisateurs déclinent chaque jour un peu plus

Malheureusement, les populations de pollinisateurs, dont les abeilles, sont en nette régression dans les pays industrialisés. L’usage fréquent de pesticides, la disparition de leurs lieux de nidification, tels les haies et les bosquets, et la raréfaction des plantes sauvages riches en nectar contribuent à leur déclin rapide.

 

35% de nos ressources alimentaires dépendent des insectes et à 80% des abeilles

Sans abeilles, notre régime alimentaire deviendrait très monotone. Car la plupart des plantes que nous mangeons (près de 85 %) ont besoin de cette pollinisation pour vivre : presque tous les fruits (pommes, abricots, cerises, fraises, framboises, etc.), des légumes (courgettes, tomates, salades, etc.), mais aussi les radis, les choux, les navets, les carottes, les oignons, les poireaux, le thym, l’huile de tournesol ou de colza, et même le café et le chocolat ! Sans pollinisateurs, pour faire bref, il ne nous restera plus que le blé, le maïs et le riz, des repas somme toute assez déprimants, et, accessoirement, plus grand-chose à mettre dans nos pots de fleurs.

 

 

                                A quoi ressembleraient nos supermarchés sans les abeilles 

supermarche-sans-abeilles 

En Chine, on en est bien arrivés à polliniser à la main, avec des cotons tiges imbibés de pollen, mais, indépendamment du coût d’une telle opération, comment remplacer efficacement toutes ces ouvrières si nombreuses et dures à la tâche ! Sachant qu’une abeille visite 250 fleurs en une heure, y compris dans les endroits les plus inaccessibles, et qu'une ruche peut traiter à elle seule jusqu’à 30 millions de fleurs en une journée.                                                                                                                                                                                               

 

 

Powered by Warp Theme Framework
Casino Bonus at bet365 uk